Les fabricants vous dissent ce que vous devez savoir sur les fenêtres à faible émissivité

Que sont les fenêtres à faible émissivité (faible E ou Low-E)? Qu’est-ce que cela signifie?

Les fenêtres à faible émissivité sont parmi les mieux cotées au Canada, surtout lorsqu’elles sont combinées aux meilleurs matériaux de fenêtres. Ce guide vous aidera à répondre à vos questions sur les fenêtres à faible émissivité, leurs revêtements, et sur ce qui améliore l’efficacité énergétique d’une fenêtre. Ainsi, vous saurez ce qu’il faut rechercher lorsque l’on choisit des fenêtres ENERGY STAR chez un fabricant de fenêtres.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur les fenêtres à faible émissivité, et sur l’importance qu’on leur attribue en matière de fenêtres écoénergétiques pour les maisons et les bâtiments.

Que sont les fenêtres à faible émissivité?

Le E dans les fenêtres à faible E fait référence à l’émissivité, soit la quantité d’énergie rayonnée par les vitres. Les fenêtres à faible émissivité comportent de fines couches de revêtement métallique dans ou sur le verre servant à réfléchir la chaleur du soleil et de l’intérieur des maisons sans diminuer l’apport de lumière naturelle ou affecter l’apparence des fenêtres.

Les fenêtres à faible E servent à garder la chaleur du soleil dehors en été tout en la conservant à l’intérieur de votre maison en hiver. Le principe est similaire à celui appliqué aux thermos. Comme une vitre à revêtement métallique à faible E, un thermos est doté d’un revêtement argenté qui réfléchit la chaleur de la nourriture ou de la boisson qu’il contient. La conception de ces fenêtres leur confère également des propriétés isolantes pour maintenir la température interne.

Pourquoi choisir des fenêtres à faible E?

Comment les fenêtres à faible E aident à protéger votre maison et votre portefeuille :

Économie d’énergie

Lorsque les fenêtres sont bien installées et conçues pour être isolantes, les vitrages à faible E aident à maintenir des températures intérieures confortables tout en contribuant à réduire la quantité d’énergie nécessaire pour le chauffage et la climatisation des maisons et des bâtiments. Les fenêtres à faible-E peuvent vous faire économiser jusqu’à 50 % en coûts énergétiques annuellement.

Un filtre pour bloquer certaines longueurs d’ondes de lumière

Le soleil émet trois types de lumière capables de passer à travers une fenêtre : la lumière ultraviolette (UV) pouvant endommager et décolorer les matériaux de l’aménagement intérieur; la lumière infrarouge (également appelée énergie thermique) qui chauffe une pièce; et la lumière visible.

L’objectif des fenêtres à faible émissivité est de limiter la pénétration des rayons UV et infrarouges, et non la lumière visible.

Bien qu’invisibles, les revêtements à faible émissivité réfléchissent les infrarouges longs (chaleur), les rayons solaires courts, et l’énergie thermique à l’intérieur qui tente de s’échapper par les fenêtres en hiver.

Comment les maisons perdent de la chaleur

Dans une maison non isolée, environ 35 % de la chaleur s’échappe par les murs et 25 % par le grenier.

Le mauvais type de fenêtre peut aussi être une cause majeure de perte de chaleur dans les maisons. Les fenêtres, les portes et les planchers peuvent entraîner une perte de chaleur allant jusqu’à 40 %. On estime qu’environ 70 % de la perte d’énergie provient des portes et des fenêtres, et que 90 % de la perte de chaleur des fenêtres se produit par le verre.

Les fenêtres mal isolées permettront à la chaleur de s’échapper en hiver, tout comme les fenêtres laissant s’échapper la chaleur à partir des vitres, comme c’est le cas pour le verre à forte émissivité.

Cliquez pour continuer à la deuxième partie!